07.12.17

Système pétrolier : les notions clés à savoir sur le pétrole

Photo Système pétrolier : les notions clés à savoir sur le pétrole

Le Venezuela et l'Arabie Saoudite constituent les pays qui renferment les plus importantes réserves de pétrole dans le monde. Toutefois, comment s'opère le système pétrolier depuis la formation jusqu'à l'extraction ?

Comment s'est formé le pétrole ?

L'accumulation de matière organique provenant d'animaux et de végétaux est à l'origine de la formation de pétrole. Le mélange de matières organiques avec les matières minérales génèrent des boues de sédimentation qui s'acheminent par couches. Ensuite, les matières organiques dans les boues subissent une transformation pour aboutir au kérosène. Après un enchaînement de nouveaux dépôts, les couches s'enfouissent dans la croûte terrestre. À 1 000 mètres de profondeur, les résidus se solidifient en roche-mère et à 3 000 mètres à 120 °C, la roche produit du pétrole.

Ensuite, le pétrole traverse les couches sédimentaires et remonte vers la surface de la terre. À quelques mètres du sol, d'hydrocarbure forment les pétroles lourds et les sables bitumeux. Cependant, en cas de présence de roche-couverture (pour empêcher la migration du pétrole), le pétrole s'accumule dans celle-ci. Ces roches-réservoirs s'apparentent à des pièges à pétrole et sont d'une grande utilité. Faute de roche-couverture, l'hydrocarbure remonte à la surface et périt sous l'effet de l'oxydation. Ces déplacements entraînent la formation de gisement.

Comment explorer le pétrole ?

L'exploration pétrolière nécessite une prospection de gisement. Cette étape consiste à rechercher et repérer de nouveaux gisements. Ensuite, l'exploration confirme la présence, la qualité et la quantité de pétrole présent. La prospection pétrolière démarre par l'identification des caractéristiques géologiques des gisements. Dans ce cas, les géologues vérifient la nature des roches, les conditions existantes de formation d'hydrocarbures et les migrations de ceux-ci vers les pièges à pétrole. Après le repérage, les géophysiciens entament l'exploration du sous-sol.

La sismique réflexion représente la méthode utilisée pour l'exploration. Les gisements onshore utilisent des vibrations sonores pour dévoiler une image 2D de la structure des couches. Les gisements offshores utilisent des échos par des ondes sismiques. Pour obtenir une image plus précise en 3D affichant les volumes des gisements, les géophysiciens accroissent les ondes sismiques. Néanmoins, cette technique très sophistiquée reste très onéreuse.

Comment forer et extraire le pétrole ?

Les travaux de forage se caractérisent par un creusement de puits qui repose sur des moyens techniques complexes. Ces opérations visent à prouver la présence de pétrole. D'autres puits sont ensuite creusés pour borner le gisement. La vitesse de forage dépend de la nature des roches à creuser. L'extraction de pétrole s'effectue de manière à la fois naturelle et assistée. À l'aide de la pression dans le gisement, le pétrole remonte naturellement. Quand la pression semble insuffisante, l'injection de fluide oblige le pétrole à remonter.

Le taux de récupération s'étend uniquement à 30 à 40 % du pétrole enfoui. De même, la production de pétrole, secteur dans laquelle la société pétrolière Philia SA se focalise, demande un investissement considérable. Néanmoins, le profit généré par le commerce de pétrole suffit à couvrir les dépenses occasionnées. Dirigé par Jean Philippe Amvame, Philia SA opère également dans le commerce de pétrole.