Le secteur pétrolier et le recrutement : un domaine en demande

Photo Le secteur pétrolier et le recrutement : un domaine en demande

Si la recherche d'emploi n'est pas toujours une étape aisée, le secteur pétrolier offre aux chômeurs plusieurs options de carrière dans plusieurs domaines d'activités. Grâce au développement des groupes pétroliers nationaux et internationaux, les offres d'emploi affluent sur le marché du travail. Certes, les personnes expérimentées ont plus de chance de trouver un poste, mais les jeunes diplômés ont aussi la possibilité de décrocher un stage, voire un poste dans ces grandes entreprises.

Le secteur pétrolier, des métiers multiples

Au fil des années, les compagnies pétrolières n'ont cessé de s'épanouir à travers le monde grâce à leur système administratif performant et leur bonne gestion technique. A cet effet, le recrutement dans le secteur pétrolier s'est beaucoup accru durant ces dernières décennies. Les métiers débouchés de l'exploitation pétrolière sont d'ailleurs très variés, allant de la gestion administrative aux interventions techniques, en passant par le trading.

Prenons par exemple le métier d'ingénieur pétrolier, qui peut déboucher sur plusieurs spécialisations dans le but d'améliorer la qualité de travail et la productivité. L'industrie pétrolière prévoit donc plusieurs catégories d'ingénieurs en vue d'en distinguer chaque attribution et chaque objectif. Grâce à ces multiples spécialisations, la recherche de travailleurs qualifiés croît considérablement. Les ingénieurs au chômage peuvent ainsi se permettre de choisir le métier auquel ils aspirent.

Des recrutements pour un nouveau souffle à l'économie mondiale

Parmi les principaux avantages du recrutement dans le secteur pétrolier figure l'évolution de l'économie mondiale. Apparemment, les salaires fournis par les groupes pétroliers ne connaissent pas de crise. En effet, les conditions salariales motivent considérablement les jeunes travailleurs ainsi que les personnes expérimentées à intégrer les grandes entreprises pétrolières. Si un manager de projet peut toucher jusqu'à 85 000 euros par an, le salaire d'un technicien pétrolier peut aller jusqu'à 160 000 euros par an.

Par ailleurs, les offres d'emploi proposées par les groupes pétroliers réduisent énormément le taux de chômage à travers le monde. En plus de donner une belle carrière aux travailleurs, elles atténuent le niveau de pauvreté du pays. Bien que l'économie du pays, voire du monde, se voit affectée par plusieurs facteurs, la hausse du nombre de postes à pourvoir apporte toujours sa contribution à l'épanouissement d'un ou de plusieurs groupes pétroliers.

Une gestion des ressources humaines adaptée aux besoins de l'entreprise

A cause du niveau élevé de la manipulation de la technologie générale, les ressources humaines des acteurs pétroliers doivent bien choisir leur politique de recrutement. La productivité de l'entreprise étant prioritaire, la création de nouveaux emplois peut devenir une nécessité. Les compagnies pétrolières emploient en moyenne plus de 50 000 salariés. Les groupes publics se caractérisent par un niveau de recrutement élevé par rapport aux entreprises privées.

Chez Philia par exemple, l'effectif est assez limité par rapport aux autres groupes pétroliers compte tenu du niveau élevé de l'équipe. Selon Daniel Ndiaye, le directeur du développement de Philia, les 37 personnes qui composent l'équipe proviennent de 17 pays différents. Le recrutement n'est peut-être pas massif, mais la qualité de travail prime pour Philia. Cette étape peut donc se faire dans des pays différents de sorte que les personnes qui recherchent une réelle opportunité de carrière puissent avoir leur chance.